Gérard Depardieu dévoile sa nouvelle nationalité et explique la raison pour laquelle il fuit la France !

0
21

Gérard Depardieu est un comédien emblématique de cinéma français. Il est considéré comme le « monstre » du cinéma français de sa génération. Si son talent est indéniable, Gérard Depardieu est également connu pour son franc-parler. Celui qui passe le plus clair de son temps à l’étranger, a fait une confidence étonnante récemment.

L’acteur de s’en cache pas : la fiscalité en France est trop lourde et c’est la raison pour laquelle il a demandé la nationalité d’un pays. Il y a quelques années, il avait révélé avoir reçu la nationalité russe. Récemment, c’est une autre nationalité dont il dispose et qu’il a fièrement annoncé ors d’une interview accordée à nos confrères de l’Obs.

« Même si j’ai encore la nationalité et un passeport français, je suis désormais citoyen russe et dubaïote. Mais ma vie se déroule le plus souvent en Méditerranée », a-t-il lâché, sans langue de bois. Aujourd’hui, le comédien émérite tente de se séparer de certains bien dans l’Hexagone.

« J’ai deux bateaux pour la pêche au gros, l’un à Dubaï, l’autre, qui servait pour la pêche au thon et dans lequel j’ai fait aménager un appartement, à Istanbul. Je sillonne, je dérive, ça me va très bien… La France, j’y serai toujours pour tourner, mais de moins en moins pour y vivre. Je vais d’ailleurs mettre en vente mon hôtel parisien et mes vignes », a-t-il poursuivi.

Avant de poursuivre : « Je vais jouer le spectacle en avril au Théâtre des Champs-Elysées, mais après je ne le présenterai plus qu’à l’étranger. En France, tu chantes vingt chansons, et le fisc t’en prend quatorze. Tu es payé sur six ! ». Selon le célèbre comédien, deux raisons font qu’il revient régulièrement en France.

Il s’agit de ses contrats professionnels et le fait de revenir voir ses petits enfants, qu’il n’a pas la chance de côtoyer au quotidien. Gérard Depardieu est actuellement à l’affiche de ‘Maison de retraite’ avec Kev Adam, mais également présent dans ‘Robuste’ de Constance Meyer et de ‘Maigret’ de Patrice Leconte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici