Alain Delon amant de Dalida… Il se confie sans détour sur leur histoire d’amour tragique

0
269

Alain Delon est un acteur incontournable de la scène française. Son talent est indéniable et il est l’une des personnalités préférées des français. Ces dernières années ont été très riches en émotions pour celui qui a dû faire face à des épreuves en pagaille. En 2019, son AVC l’a beaucoup affaibli.

Selon ses proches, il a été accompagné durant de longs mois par une équipe médicale afin de remettre sur pieds. L’artiste émérite avait beaucoup de mal à communiquer et à se déplacer. Fort heureusement, sa convalescence a porté ses fruits et aujourd’hui, le père de trois grands enfants va beaucoup mieux.

Si sa carrière professionnelle a atteint des sommets, sur le plan personnel, Alain Delon a eu de nombreux chagrins d’amour. Récemment, il s’est confié sur une histoire d’amour qui l’a beaucoup marqué et dont il a beaucoup de mal à se remettre. Peu de gens le savent, mais Alain Delon a été follement amoureux de la chanteuse avec Dalida.

Lorsque la célèbre chanteuse s’est donné la mort, Alain Delon a plongé dans une tristesse infinie, au point que ses proches aient pensé qu’il ne remonterait jamais la tête de l’eau. « Mais son histoire d’amour avec Dalida a longtemps passionné ses admirateurs. Pour rappel, le duo s’est connu avant d’être célèbre. Ils se sont toujours encouragés quant à leurs projets. Les tourtereaux ont également enregistré ensemble l’iconique tube “Paroles, Paroles” dans les années 70 », a rappelé l’hebdomadaire Public.

« Ils s’étaient rencontrés à Paris à leurs débuts, au milieu des années 50. Ils occupaient des chambres de bonnes sur le même palier. Et ils se sont revus à Rome vers 1963-1964 et là il y a eu une histoire entre eux. Je n’étais pas au courant de leur idylle », a confié à nos confrères de Télé Star , le frère de Dalida, un certain Orlando.

Récemment, Alain Delon s’est livré sur sa relation hors norme avec Dalida, qu’il a beaucoup aimé. Elle venait du Proche-Orient avec, comme seul bagage, un titre de Miss Egypte 1954. […] Dix ans plus tard, elle était devenue Dalida et moi, Delon », a-t-il indiqué.

Avant de poursuivre : « Dali, ça me bouleverse, parce que j’ai aimé cette femme terriblement. J’ai tellement souffert quand elle s’est fait partir… J’aurais voulu être là, pour l’empêcher de partir comme ça. […] Elle avait pris sa décision, elle ne voulait pas aller en arrière, elle voulait s’en aller. Elle est partie très vite… et je sais pourquoi ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici